Comment améliorer la détection des voix de synthèse

En tant que société de création de bot, TALKR se doit de préserver les voix des appelants et d’imaginer la protection de la vie privée des personnes qui intéragissent avec le bot. Notre objectif : Mettre en lumière l’impact croissant que la technologie deepfake vocal dans certains domaines comme les élections, les faux appels de banques et proposer des solutions innovantes pour contrer cette menace émergente : Le spam Vocal indésirable et le démarchage abusif par téléphone. dailleurs la plateforme 33700 permet de lutter contre ce nouveau type d’appels intrusifs. (l’association AF2M est aussi impliquée dans cette démarche).

L’une des principales préoccupations soulevées de TALKR est de voir qu’il devient possible de frauder des voix afin de véhiculer des messages de type « Arnaque à la voix ».  l’utilisation malveillante de la technologie de clonage vocal permet de créer des enregistrements audio de haute qualité de personnes, souvent à leur insu, et de les utiliser à des fins de manipulation et de désinformation. Face au défi des pincalls, notre équipe chez TALKR a développé des solutions révolutionnaires pour lutter contre les deepfakes audio :

  1. Watermarker : Notre solution devra dans le futur utiliser un « filigrane invisible » qui s’attaque à l’utilisation malveillante des voix générées par l’IA en incorporant une fréquence inaudible dans les enregistrements audio et les Spams mobiles. Des recherches approfondies soutiennent l’efficacité de notre filigrane, permettant la traçabilité des données et renforçant ainsi la confiance dans l’authenticité des enregistrements. Les Speech to text (TTS) doivent se doter d’intelligence artificielle pour détecter des fausses voix mais surtout devront détecter les discours inadéquat des vendeurs virtuels peu scrupuleux.

  2. Vérification avec la biométrie vocale: Grâce au modèle avancé d’IA de détection des deepfakes proposé par Whispeack, nous offrons une précision de 98 % dans l’exposition des enregistrements audio deepfake surtout en cas de message douteux avec une voix fournie par les LLMs. Cette technologie de pointe permet de détecter rapidement les manipulations audio et de les signaler aux autorités compétentes. En effet, si une personne appelle sa banque, notre robot doit pouvoir vérifier qu’il s’agit bien d’un humain et non d’une machine qui tente de se faire passer pour un humain.

  3. Outils de détection gratuits : Pour renforcer la transparence et la lutte contre la désinformation, certaines entreprises mettent à disposition des outils gratuits comme les « Deepfake Detector », permettant de vérifier rapidement l’authenticité des contenus audio largement diffusés. Ces outils permettent aux utilisateurs de s’assurer de la véracité des informations avant de les utiliser, contribuant ainsi à limiter la propagation de fausses nouvelles.

  4. Détection en temps réel pour Google Meet et Teams : Anticipant les nouvelles formes de menaces, certaines sociétés développent des solutions de détection des deepfakes en temps réel pour les plateformes de visioconférence telles que Google Meet, kizwork, Zoom et Teams. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs d’avoir un aperçu immédiat de l’authenticité des enregistrements audio, protégeant ainsi les conversations contre les tentatives d’espionnage et de manipulation.

Nous sommes conscients que la technologie deepfake représente un défi sans précédent pour la démocratie et la sécurité nationale. Chez TALKR, nous sommes déterminés à faire progresser la lutte contre cette menace en collaborant étroitement avec les secteurs privé et public. Nous croyons fermement que l’innovation doit être utilisée de manière responsable et éthique, et nous sommes prêts à jouer un rôle actif dans la protection de l’intégrité des données et de la société dans son ensemble.

Comment mettre en place un callbot pour le recouvrement de créance

Les entreprises aujourd’hui font face à un défi majeur : la gestion efficace des impayés et des créances échues. Dans ce contexte, l’automatisation du recouvrement par le biais de robots téléphoniques représente une solution novatrice et performante. Ces outils technologiques, alliant intelligence artificielle et capacités de communication avancées, sont désormais au cœur des stratégies financières pour optimiser les encaissements et réduire les délais de paiement.

L’Essence du Recouvrement

Le recouvrement, démarche cruciale pour la santé financière d’une entreprise, se divise en deux approches principales : le recouvrement amiable et le recouvrement judiciaire. L’objectif reste le même : amener le débiteur à régler sa dette. Traditionnellement, cette procédure peut s’avérer longue et coûteuse. Cependant, avec l’intégration de solutions automatisées telles que les robots d’appel, le paysage du recouvrement se transforme.

Avantages de l’Automatisation avec les Bots Téléphoniques

Les robots téléphoniques spécialisés dans le recouvrement de créances ont révolutionné cette pratique. Capables d’effectuer des appels de relance, ils offrent une gestion des impayés plus directe et personnalisée. Leur efficacité réside dans leur capacité à dialoguer avec les débiteurs pour faciliter le paiement immédiat des dettes, tout en respectant les règlements en vigueur.

ROI et Bénéfices Économiques

L’adoption de ces technologies permet de réaliser un retour sur investissement (ROI) significatif. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : jusqu’à 97,5% des factures sont payées suite à l’intervention de ces robots, avec une réduction de 20% du délai de paiement et une division par quatre du temps consacré aux relances. Ces gains de productivité et d’efficacité se traduisent par une réduction notable des coûts pour l’entreprise. On peut imaginer le nombre d’impayés dans les salles de sports pour faire face, le gérant peut mettre en place un robot qui rappelle les sportifs que leur abonnement n’a pas été payé par exemple.

Talkr, un Exemple de Succès

Parmi les solutions innovantes, Talkr se distingue comme une plateforme automatisée de gestion du recouvrement. En offrant un service intégré capable de s’adapter aux besoins spécifiques de chaque entreprise, Talkr permet d’accélérer les encaissements tout en minimisant l’investissement humain et financier nécessaire à la gestion des créances.

La Procédure de Recouvrement Simplifiée

Grâce à des algorithmes sophistiqués, les robots de Talkr peuvent identifier les dossiers éligibles à une procédure de recouvrement simplifiée, engager des dialogues constructifs avec les débiteurs et proposer des solutions de paiement immédiat. Ce processus, tout en étant réglementé, se veut respectueux des droits des débiteurs, offrant une alternative humaine et efficace au recouvrement traditionnel.

Conclusion

L’intégration des robots téléphoniques dans les stratégies de recouvrement représente une avancée majeure pour les entreprises en quête d’efficacité et de réduction des coûts. Avec des solutions comme Talkr, le futur du recouvrement de créances s’annonce plus prometteur, marqué par une automatisation intelligente et des résultats tangibles.

Mettre en place le recouvrement de créances d’une salle de sport avec une solution de callbot automatisée

Boostez le recouvrement de créances de votre salle de sport avec des stratégies éprouvées et automatisées

Dans le monde dynamique des salles de sport, la gestion efficace des impayés est cruciale pour maintenir une trésorerie saine et assurer la continuité des services. Les bonnes résolutions de début d’année et l’ambition d’un « summer body » attirent de nombreux adhérents. Cependant, la motivation peut s’essouffler, laissant place à des engagements financiers non honorés. Face à ces défis, l’automatisation du recouvrement de créances avec un callbot se présente comme une solution incontournable, à la fois rentable et efficace pour les gérants de salles de sport.

Première étape : La lettre de relance automatisée

L’envoi automatique de lettres de relance est la première pierre angulaire de cette stratégie. Une approche personnalisée et cordiale, grâce à des modèles spécifiquement conçus pour les salles de sport par Merci Facteur Pro, permet souvent de régler le problème dès cette étape initiale. Cette méthode non seulement épargne du temps précieux mais aussi optimise les chances de récupération des sommes dues rapidement.

Deuxième étape : La mise en demeure de payer

Si la première relance n’aboutit pas, l’escalade vers une mise en demeure de payer devient nécessaire. Cette communication, plus ferme, indique clairement les conséquences d’un non-paiement, incluant la possibilité d’une intervention par des professionnels du recouvrement en ca de transfert d’appel. L’automatisation de cette étape renforce la rigueur du processus, augmentant ainsi le taux de recouvrement efficace. Le robot peut alors enchainer les appels sans discontinu en s’appuyant sur des scénarios totalement pré-conçus

L’automatisation au service de la gestion des impayés

L’adoption d’une plateforme automatisée pour gérer ces étapes présente des avantages considérables grâce à l’intelligence artificielle. Non seulement elle permet d’économiser du temps, mais elle assure également une constance et une précision dans les communications, éléments clés d’un recouvrement de créances réussi. En réduisant le temps consacré à ces tâches administratives, les gérants peuvent se concentrer sur des activités à valeur ajoutée, telles que l’amélioration de l’expérience client ou le développement de nouveaux services. Le robot peut appeler le client avec une voix humaine pour demander ou en est la créance non payée.

Un investissement rentable

Investir dans une solution de recouvrement de créances automatisée est hautement rentable. En minimisant les pertes financières dues aux impayés et en optimisant le temps des équipes, les salles de sport peuvent réaliser des économies significatives. Cet outil devient un levier stratégique pour améliorer la rentabilité et la gestion financière. en effet l’appel n’excédant rarement les 2 minutes, le cout moyen sera d’environ 20 centimes pour un traitement automatisé.

Une stratégie gagnante pour tous

L’automatisation du recouvrement de créances dans les salles de sport n’est pas seulement une solution à un problème financier. C’est une approche qui valorise le temps et l’engagement de tous les acteurs impliqués : gérants, coachs, et adhérents. En adoptant ces stratégies éprouvées, les salles de sport peuvent non seulement améliorer leur trésorerie mais aussi renforcer la fidélité de leurs adhérents grâce à une gestion professionnelle et respectueuse des impayés.

Exemple de recouvrement de créance de 2021 (amélioré depuis)

par talkr

Pour en savoir plus contactez-nous afin de vous présenter une démonstration sur mesure avec des voix naturelles.

Conditions d’Éthique de l’Intelligence Artificielle Générative: Vers un Avenir Culturel Homogénéisé?

L’avènement de l’intelligence artificielle (IA) générative soulève des questions philosophiques et éthiques profondes, en particulier concernant son impact sur la création artistique. Ce débat trouve son essence dans la crainte d’un avenir où les œuvres d’art, alimentées et recréées par l’IA, perdent leur diversité et leur originalité. voici la problématique grandissante : les inquiétudes actuelles comment les résoudre offrant une perspective différente et comment réconcilier ces vues en proposant des solutions à moyen terme.

Le Risque d’Homogénéisation Culturelle Le point de départ de cette réflexion est la crainte d’une homogénéisation culturelle due à l’auto-alimentation des IA génératives. Cette perspective s’inquiète de la façon dont ces systèmes, en se nourrissant principalement de contenus préexistants fournis par d’autres intelligences artificielles, pourraient conduire à un appauvrissement de la diversité culturelle. Il s’agit d’un cycle potentiellement « consanguin » où l’IA, en recyclant des œuvres existantes, limite les possibilités de création originale. En outre, ce processus pourrait porter préjudice aux artistes et créateurs, leur travail étant utilisé sans reconnaissance ni compensation adéquate. Le scrapping des datas déjà généré va fortement dévaloriser à moyen terme la qualité générée par des IAs. L’appauvrissement des oeuvres mettra en lumière les limites des IAs. Cela se voit particulièrement puisque la ressemblance entre les images est flagrante.  Il ne faut pas mélanger la qualité de l’image de plus en plus précise et le contenu qu’elle véhicule. Les résultats sont à la hauteur des prompts générés : LE commun des mortel s’attachant à fournir des prompts relativement peu construit, les résultats publiés nous permettent de voir des milliards de photos les plus insignifiantes parfois.

L’IA Comme Catalyseur de Créativité À l’opposé, une vision plus optimiste de l’IA générative suggère que celle-ci pourrait servir de catalyseur à la créativité humaine plutôt que de la restreindre. Dans cette perspective, l’IA est vue comme un outil qui étend les capacités créatives humaines, offrant de nouvelles voies pour l’expression artistique. Au lieu de limiter la diversité culturelle, l’IA pourrait enrichir le paysage artistique en générant des idées novatrices qui serviraient d’inspiration aux artistes humains. En s’instruisant ainsi, ils peuvent générer des prototypes (vidéo, image, texte) plus rapidement et ils pourront donc construire de véritables prouesses graphiques par exemple en s’appuyant sur des technologies qui vont muter au cours des années. Au stade actuel, nous sommes capable de mélanger des style mais pas de « créer » à proprement parler à partir de rien du tout. Le finetunning a de beaux jours devant lui. Les prompts deviennent de plus en plus complexes pour créer des chefs d’oeuvres numériques de toutes pièces parfois encensés par les critiques. les humains peuvent ainsi sublimer leur art créatif . L’art est plus esthétique avec l’IA mais perd de sa patte et sa « human-touch ». L’humain est perfectible tandit que l’IA ne fait pas d’erreur.

Vers une Régulation Équilibrée de l’IA Générative La synthèse de ces deux perspectives implique la recherche d’un équilibre entre la protection de la diversité culturelle et la promotion de l’innovation via l’IA. Pour ce faire, l’intervention de l’État apparaît comme une solution plausible. Les pouvoirs publics pourraient établir des réglementations visant à garantir que l’utilisation des œuvres par l’IA respecte les droits des créateurs, tout en encourageant le développement de systèmes d’IA qui favorisent la création artistique originale et diversifiée. De plus, l’éducation et la sensibilisation autour de l’éthique de l’IA pourraient jouer un rôle clé dans l’établissement de pratiques responsables dans ce domaine.

Le débat sur l’IA générative et son impact sur la culture et l’art n’est pas seulement une question technologique, mais aussi profondément éthique et philosophique. Il appelle à une réflexion collective sur la manière dont nous voulons que nos technologies façonnent notre monde culturel. L’équilibre entre l’innovation technologique et la préservation de la diversité culturelle sera essentiel pour garantir un avenir où la technologie enrichit, plutôt qu’elle n’appauvrit, notre patrimoine culturel.